Accueil
Mon panier
panier vide
M'abonner
En kiosque
Habitat Naturel n°92
Actualités
Echo, lotissement passif des Vosges
Espace Ressources
Tous nos articles sur le chauffages au bois !
Petites Annonces
A vendre Maison
LAHONCE (64)
675000 €

Aussi passive qu’une maison neuve

Architectes : Agence Karawitz (75)

2011 – Magny les Hameaux

Antoine Désir est un homme de convictions, impliqué et passionné. Lorsqu’il décide, il y a quelques années, que sa famille vivra dans une maison passive, aucun obstacle ne résistera à ce nouveau défi... même si le point de départ est un pavillon sans relief.

« La seule banque où je n’ai pas été obligé de m’expliquer pendant des heures en prononçant le mot passif ! »

Antoine Désir, maître d’ouvrage

Le projet

Antoine Désir, son épouse et leur trois fils vivent paisiblement à Magny les Hameaux, non loin de Versailles, depuis plus de dix ans. Une ambiance, un voisinage et de jolies habitudes auxquelles ils ne veulent pas renoncer. Aussi, lorsqu’en 2008, l’envie d’une maison passive commence à poindre, pas question de changer de vie, ni de ville. L’idée première est donc de trouver un terrain sur cette commune pour construire. Mais un terrain destiné à recevoir une maison passive n’est pas n’importe quel terrain. Las de désespérer la perle rare, Antoine décide de chercher une maison existante. Ils la trouvent en juillet 2009 : « Elle n’était pas particulièrement charmante, mais elle avait tout pour devenir une maison passive. » Cette réalisation sera non seulement la première rénovation certifiée passive en France, mais elle deviendra surtout un prototype, démontrant que l’on peut faire de la très haute performance en partant de l’existant.

Son financement

Fier de son projet et du bond technologique qu’il représente, Antoine Désir se rend dans sa banque habituelle et expose son plan, certain qu’elle ne manquera pas de voir l’intérêt de le soutenir. Pourtant... rien ne se passe. Le taux proposé est plutôt intéressant, mais personne ne semble s’intéresser au cœur du projet. Déception. En réalité, plus encore qu’un taux attractif, ce que cherchait ce maître d’ouvrage, c’était une vraie compréhension de sa démarche et une implication sincère dans l’aventure. Il pousse finalement la porte du Crédit Coopératif de Versailles, où il trouve ce qu’il espérait : une équipe enthousiaste. Au niveau des taux, Antoine Désir explique que par rapport à son dossier, les autres établissements étaient concurrentiels, mais le point fort du Crédit Coopératif fut sa souplesse quant aux modalités d’emprunt... et surtout, il avait trouvé des interlocuteurs (Nathalie Udin et Mirella Chemaly) qui comprenaient le sens de son projet.

« Nous sommes partis sur un projet d’économies d’énergie et d’extrême sobriété... et nous avons abouti à une maison ultra confortable et très agréable à vivre. On nous l’avait dit des dizaines de fois : « Le passif ne signifie pas le renoncement au confort ! » Le vivre est malgré tout surprenant et très satisfaisant. »

Pour en savoir plus : lire habitat Naturel n° 38

Le Projet en bref :

Type de projet : rénovation globale

Lieu : Magny les hameaux (78)

Livraison : 2011

Architectes : Agence Karawitz (75)

Entreprise : Sacet Construction Bois

Surface habitable : 147 m²

Plan de financement

Coût total de la rénovation : 250 000 €

Emprunt Eco-habitat : 175 000 €

Date : 2010

Durée de remboursement : 180 mois

Taux Eco-Habitat : 3,50 % (TEG hors assurances)

Aides et subventions (Ademe, Conseil général et Crédit d’impôt) : 44 000 € 

 

Accéder à l'espace Se lancer dans un projet
A DECOUVRIR
Les atouts du bois pour l’environnement
Les systèmes constructifs bois